Comportements et sentiments religieux en France

Comportements et sentiments religieux en France

religion-symbole-judaisme-christianisme-islamQuelle sont les évolutions des comportements et sentiments religieux en France ? Assiste-t-on à une sécularisation de la religiosité ? Ne pratique t-on pas plus sa religion dans la sphère du privée ?

Sécularisation ou regain religieux : la religiosité des immigrés et de leurs descendants  est une étude publiée par deux chercheurs, Patrick Simon (1) et  Vincent Tiberj (2) qui tentent de faire le point sur les comportements et sentiments religieux en France dans le cadre de l’enquête TeO (Trajectoires et Origines).

L’enquête TeO coproduite par l’Ined et l’Insee, réalisée entre  septembre 2008 et février 2009, décrit et analyse les conditions de vie et les trajectoires sociales des individus en fonction de leurs origines sociales et de leur lien à la migration. Elle s’interroge sur l’importance et l’impact des expériences de discrimination sur les parcours des individus.

Migrations et sentiments religieux

Les résultats de cette enquête confirment la forte sécularisation de la population en France à un détail près, la religion joue un rôle plus important dans la vie des Musulmans et le sentiment religieux est plus fort chez les jeunes nés en France. Le panorama des religions que permet de retracer l’enquête TeO montre ainsi que l’islam constitue la principale religion déclarée par les immigrés, loin devant le catholicisme.

Cependant le catholicisme reste la principale religion en France, même si le nombre de fidèles baisse régulièrement. Néanmoins la fraction majoritaire des « catholiques culturels » qui se définissent comme catholiques par héritage familial sans pratiquer ni même se considérer spirituellement comme engagés dans la religion suit une évolution parallèle.

Le monde laïc et les catholiques français ont souvent exprimé leur hostilité face à l’installation de nouveaux migrants perturbant les formes d’organisation et de pratiques religieuses. On peut citer les réactions hostiles à l’égard des Italiens et des Polonais.
Sur un autre plan confessionnel, la migration de communautés juives d’Afrique du Nord, et plus généralement du monde arabe, au cours de la décolonisation a contribué également à transformer le judaïsme français.

(1) INED et CEE, Sciences Po
(2) CEE, Sciences Po

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s